Bientôt 100 milliards de photos sur Facebook !

29 avril 2011

Le fait

Selon une étude récente de Pixable.com, site d’agrégation de photographies partagées sur les réseaux sociaux, Facebook disposait sur ses serveurs fin décembre 2010 de 60 milliards de photos ! Au rythme de 6 milliards de photos téléchargées par mois par ses 600 millions de membres, le site dépassera les 100 milliards de photos stockées au cours de l’été 2011 (voir ci-dessous l’infographie publiée sur le blog de Pixable et juste après la traduction en français).

Que savez-vous de l’utilisation des photos sur Facebook ?

Le nombre de photos sur Facebook explose et atteindra 100 milliards au cours de l’été 2011

• 60 milliards de photos fin 2010 —-> 100 milliards de photos au cours de l’été 2010 (prévisions) à raison de  6 milliards de photos téléchargées/mois.

– Photobucket : 8 milliards

– Picasa : 7 milliards

– Flickr : 5 milliards

Etonnant : plus de 750 millions de photos furent déposées sur Facebook durant le week-end du jour de l’an 2011

Pic de téléchargements durant les week-ends (40 % de plus qu’en milieu de semaine)

Evolution des téléchargements durant la semaine :

– Dimanche : 16,9 %

– Lundi : 14,7 %

– Mardi : 12,5 %

– Mercredi : 12,3 %

– Jeudi : 12,7 %

– Vendredi : 14,1 %

– Samedi : 16,8 %

Les femmes plus actives que les hommes (avec deux fois plus de pages vues, de téléchargement et de photos tagguées).

– Photos téléchargées :

Hommes : 179 photos

Femmes : 347 photos

Total  : 282 photos en moyenne

– Photos tagguées 

Hommes : 35 photos en moyenne

Femmes : 73 photos en moyenne

– Photos regardées

Les hommes préfèrent les photos avec des sujets féminins.

Les femmes préfèrent les photos avec des sujets féminins

La plupart des gens préfèrent des photos avec des femmes.

– Les utilisateurs plus âgés téléchargent autant de photos que les plus jeunes (mais ils les tagguent moins).

Le nombre de photos de votre réseau personnel explose ! : 345 amis en moyenne x 282 photos en moyenne par amis = 97 000 photos accessibles. Au secours Pixable !

Source : Pixable (à partir d’une base de 100 000 utilisateurs Facebook)

Le décryptage

Pour imaginer ce que représente ce chiffre de 100 milliards de photos, il faut remonter à 2001, lorsque l’activité photographique mondiale argentique était précisément mesurable, avec quelques 2,7 milliards de films consommés soit un total  81 milliards de photos/tirages (en comptant 30 vues en moyenne par film). Dix ans plus tard, compte tenu des pratiques courantes en photo numérique (7 à 10 fois plus de photos prises par an selon la maturité des marchés), le nombre de photos prises dans le monde peut être estimées entre 500 et 800 milliards ! Il est probable que Facebook en recueillera une sur dix en 2011 (soit environ 6 milliards de photos par mois ce qui correspond aux estimation de Pixable pour le premier semestre de l’année).  Ces chiffres rendent compte du phénomène de disruption qui touche le secteur photo et l’inadaptation des mots hérités de la culture argentique pour penser le phénomène en cours. La définition qui semble la plus juste aujourd’hui pour requalifier la photographie serait celle utilisée en octobre 2010 par Joël de Rosnay lors d’une interview qu’il m’avait accordé  : « la photographie, est une forme de mémoire circulante » (cf. interview in « Le monde de l’image » – novembre 2010 p. 27).

Publicités

Girocam : un appareil 360° « One shot »

29 avril 2011

Produire des clichés 360° en un déclenchement, sans avoir à assembler les clichés, c'est la promesse du nouveau Girocam.

Le fait

La société lilloise Giroptic, spécialisée dans les solutions de prise de vue à 360°,  vient de lancer le Girocam, un appareil ayant recours à trois capteurs CMOS 10 millions de pixels (100-1600 ISO avec mode HDR) servis par trois objectifs fish-eye disposés en triangle. La photo qui offre une vision intégrale du lieu (sauf l’emplacement du trépied) est assemblée automatiquement à chaque déclenchement grâce au logiciel Autopano développé par la société savoyarde Kolor, ce qui autorise un usage facile et immédiat des images. Celles-ci essentiellement destinées à être visionnées sur écran via Internet permet de « démocratiser » la photo à 360° qui imposait encore un certain savoir faire et un long travail d’assemblage.  Les marchés visées sont en premier lieux ceux du tourisme et de l’immobilier, mais également les entreprises créatives de l’Internet car le Girocam peut s’utiliser comme un appareil « Google street view »… Son prix : 1 514 euros HT port compris sur le site girocam.com.

Le décryptage

Le développement de cette solution illustre la plasticité de la technologie numérique en matière de conception d’appareils de prise de vue. Finalement peu d’appareils photo traditionnels laissent apparaître ce fantastique atout, autorisant une entreprise désireuse de répondre à un besoin spécifique de créer un dispositif de capture adapté et de le produire à un coût raisonnable. En supprimant la phase de post-production, le Girocam décuple la productivité  donc la rentabilité dans le cas d’un usage professionnel. Les dix mégapixels par image font l’affaire, puisque les photos ne sont pas destinées à être imprimées… Dans un futur proche la société annonce la sortie de solution vidéo et 3D sur 360° !


Au-delà de la photographie

29 avril 2011

"Nous sommes entrés dans l'âge du numérique. Et l'âge du numérique est entré en nous". Une analyse riche et foisonnante sur la place de la photographie aujourd'hui.

L’ouvrage de Fred Ritchin « Au-delà de la photographie » est l’un de ceux qu’il faut avoir lu pour approcher les nouveaux défis lancés aujourd’hui par la photographie aux professionnels et aux citoyens. Edité en 2009 aux Etats-Unis sous le titre « After Photography » cette version française parue chez Victoires Editions, permet à tous d’accéder à un contenu riche et foisonnant. L’auteur est érudit et fait œuvre de pédagogie en évitant les poncifs autour des nouveaux usages, du nouveau statut des photographes de presse, du pouvoir de la représentation et de l’éthique professionnelle. Aujourd’hui professeur de photographie et d’imagerie à l’Université de New-York, Fred Ritchin a été directeur de la photographie au New York Times… ce qui lui donne une belle autorité pour évoquer l’évolution du monde de la photographie professionnelle, dénoncer les travers des médias et s’exprimer sans ambages sur notre secteur, comme à l’occasion de la conférence qu’il a donné à Paris le 16 mars dernier à l’invitation de l’Observatoire de l’image. Il estime que le secteur reste passif et grognon … «dans le secteur photo, c’est toujours les années 30 ! » s’indigne t’il, enjoignant les écoles à faire œuvre d’innovation et « créer l’avenir »… Bref, on l’aura compris, l’homme est un fervent défricheur apportant une vision éclairée de ce qui a provoqué progressivement la grande crise du monde de la photographie et comment il peut s’en relever. La lecture du site de Fred Ritchin afterphotography.org (en anglais) est à recommander à ceux qui s’inscrivent dans une conception résolument moderne et ouverte de la photographie.

« Au-delà de la photographie – Le nouvel âge » par Fred Ritchin –  Victoires Editions. Format : 17 x 24 cm – 200 pages. 24 euros TTC.