Memoto : « Remember every moment »

L’appareil miniature Memoto se clipera à la boutonnière de l’utilisateur et enregistrera automatiquement des photos ou des vidéos. Une application smartphone lui sera associée pour son pilotage et l’organisation des images enregistrées.

Le fait

La start-up suédoise Memoto projette de fabriquer un dispositif de prise de vue miniature (9 x 22 x 22 mm) ayant recours à un objectif grand angulaire. Celui-ci pourra se fixer sur soi grâce à un clip et enregistrer des photos ou des vidéos automatiquement. Les images seront transmises par WiFi au Cloud afin de créer une time-line photographique de son utilisateur. Evidemment les données de géolocalisation accompagneront chaque image. Ce projet est financé par crowdfounding sur le site kickstarter.com . La start-up ambitionne de recueillir 700 000 dollars pour son développement (le niveau de financement atteignait déjà 458 000 dollars le 11 novembre à 1 h du matin !).

Le décryptage

Les bijoux photographiques ne sont pas nouveaux dans l’histoire récente de la photographie numérique (voir ici le collier Nokia commercialisé en 1999), ni la volonté d’enregistrer la totalité de sa vie avec un appareil photo (phénomène connu sous le terme de lifelogging dont le blog totalrecallbook.com traite avec expertise). Dès 2001 un projet de recherche Microsoft baptisé MyLifeBits a débuté l’exploration de cette pratique afin d’en dessiner les contours et les répercussions. Depuis cette époque, l’amélioration des capacités de captation et de stockage permet de porter un nouveau regard sur ce type de projet stupéfiant (ou effrayant !) : il suffit seulement de 200 téra-octets de mémoire pour stocker 83 ans de vie en vidéo, ce qui ne constitue plus un frein technologique, et encore moins économique avec le Cloud… L’exposition de soi sur les réseaux sociaux étant déjà devenue une nouvelle norme de relation sociale, il n’est pas exclu que l’avenir nous réserve des surprises : le cabinet de prospective envisioningtech a d’ailleurs prophétisé l’avénement de la vidéo pervasive dès 2015 (voir notre post du 31 juillet 2012 en cliquant ici). Les ressources conjuguées de la reconnaissance visuelle et de l’analyse d’événements importants (comme c’est déjà le cas en surveillance vidéo pour les faits suspects, voir ici) pourrait donner raison à terme à cette jeune start-up…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :