Photographie interplanétaire

Première photo couleur de la mission Curiosity. Provisoirement imparfaite, elle prouve le succès de l’amarsissage qui s’est déroulé à 567 millions de kilomètres de nous. Sa portée scientifique ne lui enlève pas sa puissance d’évocation. © NASA/JPL-Caltech/Malin Space Science Systems.

Le fait

Sitôt posée sur Mars, la sonde Curiosity a transmis le 7 août 2012 — via son compte twitter ! — la première photographie couleur de sa mission. La qualité médiocre de cette image ne présage en rien des performances exceptionnelles de l’appareil MAHLI (Mars Hand Lens Imager) car pour cette première image test confirmant le bon fonctionnement de l’appareil, l’objectif restait protégé par un filtre couvert de poussières… qui ne s’ouvrira qu’après un délai d’une semaine après l’amarsissage…  La NASA rappelle que l’appareil utilisé est optimisé pour les photomacrographies avec une distance de mise au point minimale de 2,1 cm.

Le décryptage

Alors que la photographie grand public vit au rythme des sorties de produits innovants qui poussent les usagers à faire évoluer constamment leurs pratiques et les professionnels à se poser des questions sur leur rôle et leur statut, les scientifiques, eux, sans état d’âme mettent au cœur de leurs laboratoires terrestres ou interplanétaires les meilleurs équipement photographiques pour documenter leur travaux de recherche. Ainsi cet appareil télécommandé à une distance 567 millions de kilomètres, a envoyé sans attendre la preuve visuelle du succès de la mission, avant de passer à des travaux de précision qui révolutionneront peut être la connaissance que nous avons de nos origines. On remarquera que dans les conditions actuelles le cadrage laisse à désirer … mais on ne doute pas que dans une semaine les choses rentreront dans l’ordre ! Le pouvoir d’évocation de ce paysage n’en reste pas moins extraordinaire pour redorer le blason de la NASA qui vient de ranger au musée sa dernière navette spatiale… après une saga photographique de quarante années qui a fait rêver l’humanité et dont les archives s’ouvrent progressivement au domaine public. L’universalisme photographique n’est pas un vain mot !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :