Pikeo.com interrompt son service

Le site de partage de photos du groupe Orange ferme en avril. Les images non récupérées seront donc effacées. Est-ce un exemple à donner alors que le Cloud est présenté comme la future norme de conservation de nos données personnelles ?

Le fait

Pikeo.com,  le site du groupe Orange, qui offrait un service gratuit d’hébergement et de partage de photos depuis 2006, a annoncé la fermeture prochaine de son service. Les 500 000 utilisateurs du site sont invités à récupérer leurs précieuses images (en pleine résolution avec leurs tags) avant fin avril, date à partir de laquelle celles-ci seront tout simplement effacées des serveurs. Cet événement traduit le recentrage d’Orange sur son offre cœur, tout en prenant acte du retard pris par pikeo.com en termes de fonctionnalités et d’audience face aux poids lourds du secteur tel que flickr.

Le décryptage

Après Yahoo et son site Yahoo! Photo en 2007, Orange se voit obligé de faire disparaître des millions de photos des clients Pikeo qui négligeront de les récupérer. A la différence de son homologue, qui à l’époque offrait le choix de « déverser » automatiquement  les photos vers flickr, Orange n’offre à ce jour aucune proposition de transfert vers un site d’hébergement partenaire. Ce second événement autour d’un site photographique adossé à un leader mondial de l’Internet reste symptomatique de la fragilité de la continuité de services sur les sites de partage. Un paradoxe au moment où le Cloud est présenté comme la future norme de préservation de nos données personnelles (et professionnelles). Il est symptomatique de constater qu’aucun type de service ne peut aujourd’hui s’inscrire dans une logique de pérennité sur le web tant sa continuité est totalement dépendante de sa profitabilité immédiate (ou de la stratégie de l’entreprise qui l’héberge). A l’échelle du web, dix ans est un siècle, ce qui obligera à trouver des solutions techniques et juridiques innovantes (et économes) pour faire face aux défis de la conservation des photos numériques. Seul hic, la réflexion doit intégrer la disparition potentielle des entreprises chargées de préserver nos données ! (sauf à considérer qu’une photo partagée est une photo préservée par la redondance des sauvegardes dont elle fera l’objet). En attendant les consommateurs restent très méfiants_ et la stratégie des plus grandes entreprise leur donne raison !—  face aux solutions de préservation déportées comme le révèle les chiffres du baromètre API/Ipsos 2010. Dans ce contexte, le marché des disques durs externes se porte bien (+ 18 % en volume en 2010 selon GfK)  en dépit des redevances qui le plombent !

Publicités

One Response to Pikeo.com interrompt son service

  1. Heyy I am so happy I found your site, I really found you byy accident, while I was looking on
    Aol for something else, Anyways I am here now and would
    just like to say thanks for a incredible post and a all
    round interesting blog (I also love the theme/design), Idon’t have time to browse it all at the minute but I have bookmarked
    it and also included your RSS feeds, so when
    I have time I will be back to read a lot more, Please do keep up
    the superb work.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :