Qui sont les Digital natives ?

Le fait

L’institut BVA s’est immergée pendant près de trois mois dans l’univers des 18-24 ans dans huit régions de France afin de décrypter l’influence du numérique sur les usages et les représentations des « Digital natives ». Dans moins de cinq ans cette génération représentera 30 % de la population mondiale, or plusieurs études ont démontré une transformation fondamentale de leur activité cognitive, leur conscience du réel, leur vision sociale et même leurs capacités intellectuelles. Cette étude baptisée Gene-Tic vise à anticiper leurs comportements de demain… et elle démontre que les Digital Natives ont un rapport au temps et à l’espace qui casse toutes les règles des générations précédentes, se montrent des joueurs permanents, veulent être maître de la relation marchande et enfin éprouvent une véritable défiance vis-à-vis de l’autorité.

Le décryptage

Edouard Le Maréchal, directeur des études qualitatives de BVA, estime que « cette étude fait apparaître le nouveau référenciel symbolique, pratique et éthique  de notre société pour les années à venir ». Il n’ose pas dire que nous ne seront pas déçus de la rupture, mais les titres des univers d’usages développés au long de l’étude ne manquent pas de piquants ! :

– Sur le rapport au travail : du « donnant-donnant »  –

– Sur la consommation : « j’achète ce que je veux, au prix que je veux, où je veux, quand je veux » .

– Sur leur rapport à l’environnement et l’éthique : « Politiques et les industriels : montrez l’exemple ».

– Rapport au corps et à la santé : « Tu me regardes donc je suis ».

– La communication interpersonnelle : « Je communique donc je suis ».

– Rapport à l’information :  « On la partage, elle est fiable ».

Pour le monde du commerce, les réponses doivent être à la mesure des évolutions de ces consommateurs jeunes, désenchantés par rapport à leurs aînés et avec lesquels il faudra composer, tant comme salarié que comme consommateur. L’étude montre en effet l’importance de la recherche du meilleur plan, tandis que le principe de gratuité révolutionne les codes et les usages du monde marchand (résurgence du don et de l’échange, nouvelle vision de la possession, dévalorisation des biens matériels…). Pour les Digital natives, l’activité numérique est devenue une activité de consommation à part entière, poste prioritaire avant même les budgets physiologiques (alimentation, logement). Autant de constats qui portent à l’optimisme sur la consommation photo, tant les équipements de prise de vue restent essentiels pour les besoins de la communication interpersonnelle.

Pour télécharger le communiqué de presse faisant la synthèse de cette étude de 500 pages, cliquez ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :