Un hamburger à votre image !

Chaque emballage de hamburger personnalisé, c'est le défi relevé par Burger King au Brésil.

Le fait

Au Brésil, l’opération « Whopper Face » lancée par l’agence Ogilvy dans les restaurants Burger King génère du buzz. Il s’agit d’une  expérience étonnante de personnalisation destinée faire vivre sa base line « Have it your way » (« A ta convenance ») : chaque emballage de hamburger est décoré avec le portrait du client qui l’a commandé ! Une série de caméras installées derrière les comptoirs de commandes délivrent les portraits aux imprimantes qui personnalisent en temps réel les papiers sulfurisés utilisés pour emballer les hamburgers.

Le décryptage

Les industriels de l’alimentaire sont comme les autres : ils doivent absolument trouver des artifices pour personnaliser leurs produits. Si la variété gustative trouve ses limites en introduisant une complexité de l’offre vite contre-productive dans un restaurant, le simple visage du client imprimé sur le produit qu’il aime, suffit à créer une expérience positive. Peu importe la qualité visuelle de la photo, l’attention portée à chaque individu par la prouesse qui consiste à lui attribuer « son » hamburger par l’impression de son portrait sur son emballage est très suffisante pour créer l’émotion, donc une expérience positive en faveur de la marque. Décidemment, le portrait semble plus que jamais une valeur sure dans une ère décidément vouée à l’individuation, et où la représentation de soi est un outil d’expérience essentiel au marketing.

Publicités

2 Responses to Un hamburger à votre image !

  1. On ne peut pas appeler « Ça » un portrait, mais une capture d’image basique. C’est grâce à cela que les photos perdent de leur valeur au profit d’un marketing et un merchandising débridés pour un consumérisme à la hauteur des « cons-sommateurs » qui tombent dans le panneau… et pendant ce temps on se plaint des video-cameras de surveillance ! Il n’y a pas contradiction ? peut-être pas pour les étasuniens !
    Voilà une très belle dévalorisation du portrait par sa banalisation contre laquelle des photographes français se battent.
    Désolé de cette vive réaction, mais ça soulage !

    • jacqueshemon dit :

      Oui, formellement, rien à voir avec un portrait tel qu’on le considère dans le monde des professionnels de la photo. Mais reste que le mot définit bien la représentation photographique d’une personne par son visage… Ce qui est intérressant dans votre remarque, c’est que le mot — qui s’applique également à la représentation écrite ou orale ou picturale d’un personnage—, est très imparfait pour qualifier ce que nous entendons par « portrait » chez les photographes. On appelait ça « Portrait d’art » avant les années 70, mais désormais l’expression est tombée en désuétude, sauf chez Harcourt (dont l’esthétique pourra être jugée également désuète bien que célébrée à l’envie dans les médias…). Même si ce sont de vrais purs portraits, nous ne qualifions pas les photos d’identité de « portraits » afin de ne pas dégrader le mot dans une application de bertillonage. Le problème marketing des photographes, c’est peut être l’absence de mots justes pour qualifier ce service qui consiste à fournir « une représentation individuelle des clients à leur avantage » ? Mais le marketing des hamburgers, lui, avance sans se préocccuper du reste !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :