Service de transfert 2.0

En introduisant une possibilité d'interaction des consommateurs via Internet sur leurs images transférées, Forever a pris en cinq ans le leadership du marché du transfert. Aujourd'hui la marque analyse la relation entre les Français et leurs souvenirs afin d'augmenter sa pertinence marketing.

Le fait

En cinq années, Forever (5 millions d’euros de CA en 2009, 60 salariés)  est devenue une société leader en France sur le marché du transfert des archives photo-vidéo amateur. Sa force est d’avoir associé la prestation traditionnelle de transfert à celles de chapitrâge et d’illustration sonore en ligne : une fois les images numérisée/transférées en laboratoire, le client peut les visionner et les organiser selon ses désirs ou encore ajouter des fonds musicaux ou des commentaires en toute simplicité. Une fois validé, le contenu est transféré sur DVD puis livré avec les originaux aux clients dans l’un des 650 points relais ou par porteur UPS.

Fort de ce leadership, Forever a fait réaliser une étude « Souvenirs des Français 2009-2010 » afin de mieux connaître les comportements de ses clients. On y apprend qu’après un transfert, un quart des consommateurs regarde une fois leur DVD, et un autre quart deux fois tandis qu’un tiers les regarde plus de trois fois !  Que le DVD qui rassemble les souvenirs est dans six cas sur dix destiné au client lui même, mais que près de  quatre clients sur dix en font une copie pour l’entourage. Le passage à l’acte d’achat est déclenché par la crainte de perdre ses souvenirs (pour 33 % des clients),  ou l’absence de lecteur compatible (28 %). Le décès d’un proche ou une naissance sont deux facteurs spontanément cités (respectivement trois clients  sur dix, et deux clients sur dix) qui conduisent à confier des images souvenir à Forever. Les facteurs « confiance » et « proximité » viennent derrière celui du prix qui reste l’élément moteur dans le choix du prestataire. Autre découverte, seulement 55 % des personnes interrogées considèrent leur anciennes photo comme « patrimoine familial », 21 % les organisent, mais 14 % les considèrent comme « importantes  mais sans plus », 8% les considèrent comme des « vieux trucs », 1%  « n’en n’ont pas ».

Le décryptage

En pleine période de rupture technologique, la préservation des archives familiales devrait générer un business à la (dé)mesure des archives familiales des foyers français : quelques dizaines de milliards de photos ! Finalement, il n’en est rien.  C’est que ce marché s’inscrit —comme le souligne les conclusions de l’étude —,  dans une logique négative : les événements qui poussent à la numérisation des souvenirs sont liés à la crainte de les perdre définitivement ou de ne plus pouvoir y avoir accès (par la disparition d’un lecteur compatible). Le décès d’un proche est une raison qui pousse 29 % des clients à procéder à un transfert… La difficulté psychique de se tourner vers le passé en le documentant à partir d’archives mal classées (dans 75% des cas !) fait le reste. Pourtant l’innovation technique (le Web 2 .0) et marketing (les packs prêts-à-l’usage) a su réveiller ce segment. Et le succès de Forever le prouve, en introduisant une possibilité de co-production par le consommateur via l’Internet. Reste aux magasins à mettre à profit la proximité avec le consommateur, car l’étude indique également que les points relais doivent être assimilés à de véritables tiers de confiance pour que les consommateurs passent à l’acte. Une vie photographique ne se confie pas à n’importe qui !

A noter, le service Forever destiné aux professionnels ( http://www.forevergroup.com).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :