Naissance d’un nouveau marché

Sony a dévoilé un prototype d’ultra-compact à objectif interchangeable et capteur APS-C à la PMA d’Anaheim. La conquête de ce nouveau marché par les grands de l’EGP se fera à coup d’innovations ce qui profitera au secteur.

Le fait

Les nombreuses annonces faites du 21 au 23 février lors de la PMA d’Anaheim (sud-est de Los Angeles) et celles déjà dévoilées depuis le début janvier démontrent l’extrême dynamisme des fabricants qui préparent tous leurs armes de séduction massive sur le nouveau marché des compacts à objectif interchangeable (Ricoh, Sony, Panasonic, Samsung, Olympus…). Ce segment va devenir une vitrine de l’innovation car il est promu par des marques qui comptent toutes bien pénétrer le marché des reflex à objectifs interchangeables, que Canon et Nikon trustent en représentant près de 80 % de parts de marché en France. De  8500 pièces en 2009 ce marché pourrait passer à 60 000 pièces en France selon les prévisions de GfK citées par photobusiness.fr. La question qui reste posée : ce marché va-t-il toucher une nouvelle clientèle ou se développer au dépens des compacts haut de gamme et des reflex ?

Le décryptage

Les compacts de reportage à objectif interchangeable ne sont pas une invention nouvelle (rappelons pour mémoire les Olympus Pen F-1963, Leica CL-1973, Minolta CLE-1980…), mais peu de prévisionnistes se seraient risqués à parier sur leur retour au vu des chiffres de ventes que ces ancêtres étaient parvenus à atteindre au siècle dernier ! Evidemment, les conditions de la réintroduction du concept sont incomparables. Et notamment à cause des acteurs qui sont à la manœuvre : Panasonic, Samsung et Olympus. Ceux-ci recueillent sur le marché des reflex la part du pauvre du fait d’une position dominante de Canon et Nikon. Il apparaît donc comme stratégique pour ces trois marques d’ouvrir une nouvelle voie qui viendra élargir l’offre… et créer un nouveau marché à leur profit. Pour Sony, il était moins urgent d’aller vers cette offre alternative que de renforcer sa bonne position sur les reflex avec sa gamme Alpha (14 % de parts de marché en France selon GfK). Mais la découverte d’un prototype de compact à la PMA (voir description sur www.photobusiness.fr) rappelle que le géant  japonais n’entend pas prendre du retard face à Panasonic et Samsung. Les consommateurs arbitreront autour d’une offre qui promet d’être l’une des plus innovantes car elle engagera toute l’énergie des trois géants de l’électronique grand public pour lesquels il est stratégique de se placer sur le marché de la haute qualité photographique (encore incarnée aujourd’hui par le reflex). L’année 2010 promet donc d’être réjouissante pour les distributeurs photo comme pour les consommateurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :