Pixtrakk : 1er service de traçabilité des photos

Proposé par Pixways, le service Pixtrakk permet aux photographes professionnels de repérer la parution de leurs photos dans les publications françaises

Le fait

Depuis le 1er décembre 2009, la société française Pixways (connue en France et aux Etats-Unis pour son service PixPalace de diffusion par serveurs locaux de photos d’agences) a lancé un service d’aide à la pige baptisé Pixtrakk. Ce dernier accessible par le site www.pixtrakk.com permet aux auteurs de retrouver leurs photos lorsqu’elles sont publiées dans les journaux et magazines en France (et donc de facturer sans attendre le justificatif de parution), ou de faire valoir leurs droits dans le cas de photos publiées sans leur consentement . Ce service qui s’adresse aujourd’hui aux agences photo et aux photographes indépendants permet — moyennant un abonnement mensuel de respectivement 50 ou 100 euros + 0,9 euros par photo retrouvée — de « traquer» les photos. Ce service utilise la base de données des publications françaises de TNS Media Intelligence à partir de laquelle la recherche est effectuée en ayant recours au moteur de comparaison d’images de LTU Technologies.

Le décryptage

Ce que nous avancions dans « Décryptages » le 21 avril 2009 sous le titre  « Google Similar Images : pistez vos images ! » devient réalité grâce à Pixtrakk qui utilise une technologie française  (celle de LTU Technologies) pour comparer les images déposées sur le site Pixtrakk et celles contenues dans la base des magazines français et journaux d’entreprises de TNS Media Intelligence. L’intérêt majeur de ce service est qu’il permet d’identifier les photos intégralement reproduite, mais également les emprunts d’une portion d’image dans un photo-montage. Pour José Vocquez, directeur commercial de Pixways, le modèle économique de cette solution est rendu possible par une utilisation à coûts marginaux de ressources coûteuses (en effet, la base de données TNS Media Intelligence et le moteur de comparaison de LTU Technologies sont rentabilisées sur d’autres applications à forte valeur ajoutée). La surveillance du Web fera l’objet d’une extension de service : le lancement de celle-ci demandera à Pixways de résoudre une délicate équation économique entre prix de revient de l’exploration du Web et les possibilités financières des agences. Une solution que le site américain www.picscout.com semble avoir trouvé moyennant une autre technologie, un pourcentage sur les droits récupérés et un volume de photos soumises très élevé.

Au moins dans cette effervescence autour de la traçabilité des photos,  les professionnels savent aujourd’hui qu’ils disposeront bientôt d’un outil de recherche fiable qui leur permettra de faire respecter leurs droits face à l’utilisation délictueuse de leur production. Un facteur de sérénité à l’ouverture de cette nouvelle décennie ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :