La course à exacerbation des émotions

Essai visionnaire publié en janvier 1944 (épuisé aujourd'hui), René Barjavel décrit le processus qui pousse le cinéma à exacerber les émotions grâce à la technologie. Ce mouvement jamais démenti concerne également la photographie…


Vision

« Le cinéma n’existe pas encore. Nos films sont des esquisses à la mine de plomb ». Ces mots de René Barjavel, auteur de roman de science fiction du milieu du XXème siècle sont tirés d’un essai qu’il a signé chez Denoël en 1944 sous le titre « Cinéma total ». Le constat, quoique visionnaire, est de celui qui pourrait être balayé par la modernité de notre technologie numérique. René Barjavel n’écrivait-il pas ces mots en pleine conversion du cinéma à la couleur, lequel venait de se convertir au sonore ? « La pratique de la couleur révèlera les défauts techniques. Ils seront attaqués et réduits un à un. A ce moment naîtra le cinéma en relief, qui rendra le film plat caduc. » poursuit-il.

Le décryptage

De l’argentique au numérique, du tirage à l’impression, et aujourd’hui de la photo « plate » à la photo en relief, les prophéties de René Barjavel restent toujours autant au cœur de l’actualité des gens d’images.  Il n’est pas une conférence de presse des industriels de l’électronique grand public qui ne fasse aujourd’hui l’apologie de la restitution vidéo 3D sur téléviseur à écran plat : une suite logique à la mutation accélérée de l’industrie du cinéma vers la restitution du relief. La HD ne constitue plus un argument différenciant. La 3D prendra le relais demain chez Sony, Panasonic, LG, Samsung… avec ou sans lunette.

Cette surenchère à la transmission d’une émotion à travers les sens n’aurait pas surpris René Barjavel (décédé en 1985). Il en donnait le sens dès 1944 : « L’œuvre d’Art nous touche à la fois par la joie qu’elle offre à certains de nos sens, par l’émotion qu’elle provoque en nous et par le plaisir intellectuel que nous éprouvons à détailler sa perfection.  Le cinéma, dans son vaste public, ne peut toujours chercher l’esprit des gens qui n’en ont point. Mais il peut agir sur ceux-ci par les nerfs et par la chair, émouvoir de la même façon les hommes cultivés qui sont de même pâte, et, de plus plaire à ces derniers par sa qualité. »

Pour le monde de la photo le défi est de taille. La restitution en relief reste considérée par les photographes comme un artifice inutile, voire de mauvais goût. Les nombreuses « révolutions » dans la photographie 3D n’ont jamais dépassé le stade de la curiosité que les professionnels de la publicité ont parfois su exploiter pour créer des « PLV d’exception ». Le procédé Nimslo 3D est loin et le concept Fujifilm Finepix Real 3D prend le relais courageusement en associant pour la première fois un appareil de prise de vue numérique à un cadre numérique lenticulaire. En photographie, quid de l’exacerbation des sens que le cinéma met en avant avec la promotion du relief et que les téléviseurs à écrans plats porteront à partir de 2010 dans nos salons ?

Pourtant, en dehors du relief, encore aujourd’hui ingérable tant que les périphériques de visualisation ne sont pas généralisés dans les foyers, le marché photo a trouvé deux moyens à cet impératif d’exacerbation des émotions : le très grand format et l’album d’exception. Les artistes plasticiens ont su exploiter les effets du premier sur les collectionneurs ; les éditeurs d’ouvrages de tête utilisent le second avec des livres d’Art exceptionnellement façonnés. Les photographes ont donc toutes les cartes en main pour parvenir à créer un surcroît d’émotion au-delà de leur propre talent photographique. En attendant la 3D doit devenir un terrain d’exploration.  Histoire de rester référent sur le sujet pour la communauté des clients…et des proches !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :