Des boutiques « personnelles » chez Mypix.com

Tout consommateur peut désormais se lancer dans la vente de services photo en ligne grâce au concept de boutique par mypix.com

Tout consommateur peut désormais se lancer dans la vente de services photo en ligne grâce au concept de boutique en ligne par mypix.com

Le fait

Fotovista (groupe DSG International) a choisi la date du 15 septembre pour présenter son concept « Les boutiques par myPIX.com ». Leader européen du e-commerce sur le marché High Tech avec pixmania.com (présent dans 26 pays avec 2 000 collaborateurs), les frères Rosenblum entendent mettre au service de tous le savoir faire et les infrastructures du groupe de e-commerce afin de développer mypix.com, site de services personnalisés comptant également parmi les leaders du service photo en ligne en France. L’ambition de Steeve Rosenblum n’est autre que de doubler le chiffre d’affaires de Mypix.com sur deux ans !

Pour créer sa boutique, il suffit à tout internaute de se connecter sur le site myshop.mypix.com, de s’enregistrer et de sélectionner les produits qu’il souhaite référencer parmi un catalogue de 400 références (un millier dès la fin de cette année). Un écran d’administration permet de fixer le niveau de marge souhaité, et d’organiser l’offre de la boutique au jour le jour. La personnalisation des produits avec des photos ou des logos s’effectue simplement par glisser-déposer. Mypix.com gère le back-office intégralement (sécurisation du paiement, SAV, échange, etc.) en reversant sur le compte bancaire du responsable du site la marge générée. Une régulation est assurée afin d’éviter tout dérapage en conformité avec la législation du droit d’auteur et la protection de  l’image des personnes.

Le décryptage

Après la vague de UGC (User generated content = contenu généré par les utilisateurs), voici venir celle des UGS (User generated store = boutiques créées par les utilisateurs). Chaque consommateur devient dès lors agent commercial pour son propre compte et celui de son fournisseur en ligne (Mypix.com dans ce cas). Un levier de croissance puissant puisque tout évènement ponctuel peut être l’occasion pour chacun de créer gratuitement une boutique pour s’autofinancer en diffusant des produits personnalisés. Les clubs et les associations sont les premiers visés compte tenu du potentiel de ventes et des besoins de financement (clubs sportifs, comités des fêtes, comités d’entreprise, amicales, institutions scolaires, etc.). La cible est d’ailleurs proche de celle des boutiques photobox que nous vous présentions mi-août sous le titre « Photobox vend vos album. ». Montrés en exemple par Daniel Musman (directeur de Mypix.com) lors de la présentation à la presse, la boutique de la Fédération des Porsche Clubs ou encore la boutique de Chasseurs d’images (tout juste créée quelques heures auparavant par Guy-Michel Cogné et son équipe), permettent d’imaginer les bénéfices que les entrepreneurs peuvent tirer de tels sites dès lors qu’une audience est à leur portée. D’autant que le back-office étant intégralement géré par mypix.com, aucun bénévole ne sera sollicité pour la bonne marche du service. Rien n’indique que des consommateurs ne franchiront pas le pas… de mettre en vente des productions photographiques à l’occasion d’événements qu’ils organiseront… imaginez que des mariés (pour financer la cérémonie) créent leur propre boutique mypix.com à l’occasion de leur mariage !!!

Publicités

2 Responses to Des boutiques « personnelles » chez Mypix.com

  1. Bonjour, je me trompe peut-être, mais après l’Auto-Entrepreneur, voici l’internaute devenu commerçant sans charges, ni registre de commerce ni aucune sécurité pour le consommateur et au « noir » le plus obscur !
    Je crois qu’il va falloir accepter bon gré, mal gré, un changement radical de la société de plus en plus libérale qui va devenir la jungle la plus absolue. Qu’en pensent nos législateurs ? ils commenceront à y penser dans dix ans ?
    Quand je pense à la limitation, pour faire du commerce, c’est-à-dire de la vente pour un artisan qui n’a pas de registre de commerce alors que n’importe-quel particulier peut faire n’importe-quoi… vivement la retraite !

  2. Mouai, j’y crois pas trop moi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :