L’ère du partage immédiat

Le Nikon CoolPix S1000pj premier compact à vidéoprojecteur intégré.

Le Nikon CoolPix S1000pj premier compact à vidéoprojecteur intégré.

Les Samsung ST500,ST550 et ST1000 apportent les atouts de connectivité WiFi et Bluettooth avec ceux de la géolocalisation des photos.

Les Samsung ST500,ST550 et ST1000 apportent les atouts de la connectivité WiFi et Bluetooth avec ceux de la géolocalisation des photos.

Le fait

Nikon annonce un appareil photo compacts qui fera parler de lui à la rentrée. Le Nikon Coolpix S1000pj  intègre un module de vidéoprojection VGA permettant de diffuser vos photos sur écran à un auditoire de quelques personnes (module de projection de type 3M, SCT Optronics, ou Texas Instrument que nous avions eu l’occasion de présenter ici le 21 avril dernier). De leur côté les Samsung ST intègrent les mode WiFi et Bluetooth permettant d’envoyer vos photos vers Internet ou vos amis les plus proches (moyennant la présence d’un terminal adapté, box, ordinateur, hotspot, PSP, ou simple téléphone mobile…). Ces caractéristiques qui vont radicalement différencier ces appareils du reste de la production actuelle avec l’atout de la géocalisation pour les Samsung ST500/ST550 et ST1000) ont en commun un atout : contribuer à faciliter le partage des photos (sur place pour le vidéoprojecteur intégré et le Bluetooth) ou à distance via l’Internet pour le mode WiFi. Un enjeux capital pour les consommateurs.

Le décryptage

Le partage facile des photos dès la prise de vue devient le credo des fabricants d’appareils photo qui doivent faire face à la concurrence des acteurs de la téléphonie, mais surtout aux attentes des consommateurs. Kodak n’ignorant pas l’enjeu n’a d’ailleurs pas hésité à baptiser dès 2001 ses appareils grand public « EasyShare ». Rappelons qu’outre le besoin d’expression personnelle, les deux besoins qui nous poussent à (nous) photographier restent inchangés depuis l’arrivée du numérique : le besoin de conserver des traces de sa vie et celui de partager des émotions (et des informations) avec nos semblables. Si la fonction d’empreinte renvoie à un bénéfice futur (voire lointain), celui du partage de photos sur Internet est immédiat. Donc indispensable. L’ampleur du phénomène Twitter atteste ce fait. Nous sommes à des années lumière du partage de photos sur papier qui passent de mains en mains, même si ce mode « local » n’est pas à remettre en cause. L’appareil photo à vidéoprojecteur intégré parvient à condenser de façon inédite dans une même séquence l’expérience de la prise de vue, prolongée par celle du partage immédiat avec les « sujets» et  les« héros » de l’événement. Le moteur de l’expérience Polaroid revisité par Nikon ! De même, les compacts Samsung STapporteront  l’ubiquité à leurs utilisateurs via les sites communautaires ou de partage de photos. Entre partage local ou global, le consommateur aura le choix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :