Lifting automatique

Amélioration portrait

Le fait

Qu’est ce qui fait la beauté d’un visage ? La symétrie ? Le regard ? L’harmonie ? La culture de référence de l’observateur ? Cette question que tout photographe s’est posée au moins une fois dans sa vie est aussi centrale pour quatre chercheurs de l’Université de Tel Aviv qui se proposent de développer un moteur d’amélioration de la beauté du visage. Présentée à Los Angeles lors du dernier Siggraph, la présentation visible ici (en anglais) démontre comment, de façon imperceptible, sans qu’il soit possible d’imaginer une intervention de retouche numérique, il pourrait bientôt être possible d’optimiser le rendu final d’un portrait via un traitement informatique.

Le décryptage

Imaginez un professionnel qui disposerait d’un logiciel caché dans Lightroom ou Aperture qui incidemment,— à l’insu de tous — apporterait à chaque portrait présent sur une photographie, une imperceptible amélioration que les sujets ne tarderaient pas à plébisciter… Ne pensez-vous pas que ce professionnel ne tarderait pas à recevoir des témoignages de satisfaction de ses clients qui y verrait le signe d’un talent hors pair ? Il n’est guère imaginable que celui-ci renoncerait pour une question d’éthique à cette application en la déconnectant.

Ce voyage dans un futur visant à satisfaire le consommateur final a évidemment de quoi effrayer… Mais il y a pire … Si tous les appareils amateurs venaient à intégrer cette fonction que faudra-t-il penser alors de la représentation de la réalité ? Et quel crédit nos petits-enfants pourront-ils porter aux photos des albums de famille que nos enfants leur laisseront ? Or certains compacts (Sony, Samsung, Panasonic…) intègrent déjà des bribes de logiciels (qui demandent encore une activation volontaire) qui permettent un lissage de la peau, qui autorise une anamorphose des personnages (pour affiner les silhouettes) ou encore accentuer le sourire des sujets.… Un joli sujet pour le bac de philo n’est ce pas ?

Publicités

2 Responses to Lifting automatique

  1. KLEFIZE dit :

    C’est de l’eugénisme photographique ! Si l’on regarde les portraits réalisés par les peintre des 15e au 19e siècles, ils ne faisaient pas de concession et « n’arrangeaient » pas leurs clients. Pourtant faire plaisir au client, nous le faisons déjà, à commencer par une séance de maquillage (qui améliore les traits d’un sujet, par les ombres et les lumières) et ensuite avec l’arme fatale : Photoshop ! Ce qui est un peu inquiétant, c’est que tous ces procédés puissent devenir « Grand Public », au détriment des professionnels qui devront trouver encore plus d’astuces, pour vendre leurs photos.

  2. Glorieux dit :

    De tout temps, les photographes ont « arrangés » leurs portraits (coup de crayon sur les N/B d’autrefois, retouche sur les tirages et sur les négas). Mais ce qui différencie une bonne et belle photo pro de celle d’un amateur ce n’est pas les retouches, c’est les lumières, les compositions, la gestuelle, l’environnement, et tout ce qui autour du portrait (séance,musique, accesoires…) et là aucun logiciel ne sera capable de nous remplacé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :