Compétition créative

Mistergooddeal

Le fait

Le site eyeka.com créé en 2006 par Gilles Babinet et Franck Perrier est une place de marché en ligne destinée à mettre les photographes et vidéastes créatifs en relation avec les besoins des marques et des médias. Depuis le début de l’année 2008 le site publie des centaines de briefs publicitaires incitant les internautes à produire des photos ou des vidéos, comme pourrait le faire n’importe quelle agence de publicité mise en compétition. Les gagnants, sélectionnés par vote (ceux des internautes et ceux d’un collège d’experts du site), sont récompensés par des prix alléchants allant jusqu’à plusieurs milliers d’euros lorsqu’il s’agit d’un appel à création. Sinon les revenus des œuvres retenues sont partagées à 50/50 entre le site et le gagnant, celles-ci étant protégées par la législation sur les droits d’auteur. Parmi les dernières soumissions, celle de Mistergooddeal.com qui fait appel aux internautes pour réaliser son prochain spot TV. Canon est également partenaire du site avec «  Le Défi Eos » qui a permis à des passionnés de réaliser en 2008 le projet photographique de leur rêve…

Le décryptage

La production de contenus par les internautes est le modèle fondateur du Web 2.0, aussi ne faut-il pas se sentir déstabilisés par la montée des sites qui sollicitent la participation du public. Pour eyeka, le jugement par un jury d’internautes pousse l’attractivité à son paroxysme : la créativité devient une aventure vivifiante pour l’amateur, lui permettant tout à la fois d’apprendre, de se mesurer à ses pairs et dans le meilleur des cas de gagner de l’argent ! Aujourd’hui ces créations sont utilisées par les marques pour créer du buzz à bon compte en jouant la proximité entre consommateurs et créateurs. Mais ces expériences préfigurent le mode de production des prochaines WebTV et Mobile TV qui seront créées par les marques.

Tous les créateurs (directeurs artistiques, musiciens, designer, vidéastes, photographes…) ont à faire face aux contenus générés par les internautes et aucune loi ne permettra d’endiguer le phénomène. Plutôt que de crier à la concurrence déloyale, le professionnel doit ménager une « distance de sécurité » par ses compétences et ses savoir faire afin qu’aucun amateur ne puisse le rejoindre. Certes, des pans entiers d’activités passent à la trappe (comme le  marché de la photo d’illustration rémunérée aux droits d’auteur…), mais d’autres ne demandent qu’à se développer (photo événementielle, de prestige, scolaire, décorative grand format,…). Les prestations de haute qualité demandant à la fois une logistique et imposant une relation commerciale directe avec la clientèle ne peuvent se trouver dérégulées par les acteurs de l’Internet…

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques sur cette concurrence directe (ou supposée) des internautes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :