Archives vivantes

Le fait

Le 14 mars dernier, lors d’un table-ronde à la Maison Européenne de la Photographie sur le thème « Les archives vivantes », organisée par photographie.com avec pour invités Serge Challon (Everial), Nathalie Doury (La Parisienne de Photographie (ex …), Eric Larrouil (Agence Vu) et à laquelle j’ai eu le plaisir de participer, est apparu nettement le désarroi des photographes professionnels (et à un moindre degré celui des institutions) concernant les archives photographiques argentiques et numériques. Poste de coûts avant d’être de profits, comment parvenir dans la période actuelle à numériser, indexer et rendre visibles les trésors d’une vie, tout en préservant un patrimoine photographique qui s’apparente souvent à une œuvre ?

 

Le décryptage

L’accessibilité aux archives photographiques constitue la première étape d’un processus de valorisation que beaucoup de photographes sous-évaluent : vente de tirages en série limitée, contribution à l’édition d’ouvrages, montage d’exposition thématiques financées par des acteurs économiques locaux, promotion touristique, mise en valeur d’un patrimoine culturel, rétrospective, création multimédia, parution… L’ampleur de la tâche, le montant des investissements nécessaires pour numériser et indexer des centaines de milliers de photos suffisent à décourager les professionnels de se lancer dans une telle aventure. Pourtant il apparaît qu’une partie de la construction du chiffre d’affaires d’un studio doit se faire sur la valorisation du fonds d’archives. Face au défi économique, les intervenants de la table ronde ont pu insister sur l’idée de valorisation par projet, permettant de proche en proche de rendre visible des trésors cachés. Autre solution d’avenir, l’externalisation des archives vers un prestataire comme Everial (ex Archives Images) qui rend possible à des coûts raisonnables la numérisation des planches contact et la mise en sécurité des documents physiques eux-mêmes (15 euros/annuel le mètre linéaire) et la sauvegarde sur serveurs déportés pour les œuvres numériques.

Pour les photographes se jouent autour des archives un autre défi personnel : être capable de regarder avec un regard « apaisé » une production qui résume des années d’engagement professionnel. La vision positive d’une production subjectivement « dépassée » constitue la première étape pour faire des archives une nouvelle source de valeur.

Publicités

2 Responses to Archives vivantes

  1. Bruno COHEN dit :

    Bonsoir Jacques,
    Pourriez vous donner plus d’information sur EVERIAL ?

    • jacqueshemon dit :

      Il s’agit d’une société basée à Chalon-sur-Saône, filiale d’un groupe expert en gestion de flux documentaire, spécialisé notamment depuis de nombreuses années dans la conservation de données bancaires ou d’assurance : du lourd ! Serge Challon qui a pris la direction de cette division centrée sur le métier de l’image est ancien directeur d’agence photo. Sa compétence métier est donc au centre de cette création. Plusieurs niveaux de sécurisation des archives ou des données sont proposés. L’un des plus sévère consiste en des salles blindées à température et hygrométrie contrôlées. Un second site est en cours de création à côté de Chartres (pour le public parisien qui sera rassuré de pouvoir accéder aux archives en moins d’une heure de la capitale). Des fondations confient à ce groupe la gestion d’expositions itinérantes. Ce métier est nouveau en France, il existe peut-être aux Etats-Unis des centres équivalents, mais je ne les connais pas. Pour plus amples informations : http://www.everial.com Mail : images@everial.com Tél. 03 85 42 47 65

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :