La renaissance des focales fixes

De nombreuses foales fixes font l'objet de reformulation : le numérique d'aujourd'hui est plus exigent que l'argentique d'hier !

De nombreuses focales fixes font l'objet de reformulation : le numérique d'aujourd'hui est plus exigeant que l'argentique d'hier !

Le fait

Les marques de reflex attachent une attention stratégique à leur parc de focales fixes, allant depuis deux ans jusqu’à leur renouvellement en règle, notamment chez Canon, Nikon et Sony. Chez Canon, sont apparus coup sur coup les 24 mm f/1,4,  50 mm f/1,2 et deux récents TS-E 17 mm f/4 et 24 mm f/3,5, pièces incontournables face aux PC Nikkor pour être crédible sur la scène internationale de la branchitude visuelle. On parle même d’un futur EF 85 mm f/1,2 ! Chez Nikon ce n’est pas moins de quatre focales fixes que les nikonistes doivent évaluer : 50mm f/1,4, 85 mm f/2, 200mm f/4 et le PC Nikkor AFS 28mm f/2,8. Chez Sony, dès la conception de la gamme Alpha, les focales fixes étaient d’emblée en bonne place, rapport à l’extrême maîtrise des focales fixes chez le fournisseur Zeiss, dont la réputation du si fameux  85 mm f/1,4 n’a pas pris une ride en… trente ans !

Le décryptage

Qui aurait pu imaginer la renaissance actuelle des focales fixes ? Retour aux sources d’une photographie qui refuse l’artifice « facile » du zoom ? Impératif technique ? Il semble bien que par les temps qui courent, où les capteurs dépassent allègrement les 20 millions de pixels sur les appareils professionnels, les marques assurent leurs arrières en se bordant du côté technique. Les pouvoirs de résolution des focales fixes sont seuls à pouvoir suivre face à la surenchère de dizaines de millions de pixels qui ne s’arrêtera pas de sitôt ! Si les zooms sont en mesure d’apporter un service sans faille, servir un pouvoir séparateur supérieur à 100 paires de ligne sur l’ensemble du champ n’est pas donné à n’importe quelle optique à prix accessible. La focale fixe devient donc le moyen le plus adapté —le plus économique aussi — de ne pas limiter la qualité fournie par les capteurs actuels. C’est également le bon moyen de battre en brèche la sensibilité encore limitée des capteurs en proposant des objectifs très lumineux (f/1,4 voire f/1,2) à un prix accessible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :