U2 multiplie les objets du désir

 

album-U2Le fait

Le groupe mythique U2 revient sur le devant de la scène musicale avec une approche commerciale résolument matérielle après avoir offert en téléchargement gratuit le premier morceau de leur nouvel opus « No Line On The Horizon ». L’album est décliné en CD et en vinyle selon six formats dont les prix s’étagent de 16 à 55 euros selon la pagination du livret, le format, la présence d’un DVD, d’un livre ou d’un poster…

Le décryptage

Comme en photographie, où la valeur est créé par le passage d’un état à l’autre (du numérique à l’analogique dans le cas du tirage/impression, ou l’inverse pour la prise de vue et la numérisation), le challenge du monde de la musique, — qui ne parvient pas malgré tous les efforts déployés à se protéger des téléchargements illégaux— est de créer de la valeur autour de l’expérience des consommateurs (organisation de concerts) et de la création d’objets qui rapprochent les consommateurs des artistes en s’opposant à une dématérialisation totale de leur création. Heureusement, là où les mythes subsistent, le fétichisme n’est pas loin, permettant cette incroyable déclinaison d’album. Pour le marché photo, le modèle économique reste toujours la transformation d’images en objets dont les plus communs restent les tirages. L’exemple du nouvel album de U2 avec ses six versions physiques, demande à être médité au regard des centaines d’objets photographiques qui peuvent être produits à partir d’une seule photo…

 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :